• Pour qui aimerait poser, reproduire et partager les pièces d'un patron de couture, l'étape de la numérisation semble incontournable.
    Et pour qui n'a pas l'habitude de manier les logiciels de CAO et de dessin, c'est là que les emmerdes commencent.

    Avec Adobe Illustrator, il est possible de dessiner des patrons, bien que ce logiciel se trouve en premier lieu indiqué pour réaliser les dessins techniques (tout comme Inkscape, AutoCAD, CorelDraw...). Il semble être le compromis adopté par la plupart des designers de patrons indépendants. Globalement, il s'agit de dessiner le patron et faire la gradation sur papier, découper en plusieurs parties, scanner, réassembler sous Illustrator et redessiner toutes les lignes et le texte associé. Mais la gradation peut aussi se faire après coup, une fois la taille de base dessinée avec le logiciel. Et comme celui-ci comporte de multiples fonctionnalités, c'est un peu chacun sa cuisine.

    Quelques tutoriels Illustrator
    Gratuits
    Illustrator : contours et surpiqûres par video2brain
    Converting your pattern into a digital PDF par burdastyle, une vue d'ensemble du processus.
    Grading Patterns using Adobe Illustrator par Pandemica Apparel
    Learn digital pattern cutting par Ralph Pink. Longue vidéo qui explique comment dessiner directement son patron sous Illustrator. Dans Adding seam allowance, ben, c'est comme le Port salut, il explique comment y ajouter les marges de couture de notre choix. Il propose également Printing a digital pattern, où l'on se sert de Photoshop pour rendre son travail imprimable.
    Pattern drafting using Adobe Illustrator : brief overview par The Brass & Mortar Uniform Depot and Tailoring Shop. On voit ici un patron dans une seule taille être entièrement conçu sous Illustrator.
    Using Adobe Illustrator for flat pattern drafting par Tien Chiu : même principe mais sans vidéo. Les points de repères sont calculés et placés, puis les lignes les reliant sont dessinées. Elle montre également comment déplacer des pinces, et comment isoler certaines pièces pour les réutiliser ailleurs grâces aux calques.
    Getting your self-drafted patterns into Illustrator par Lauren Dahl : elle vient de commencer une série de vidéos qui détaillent tout le processus. Ça a l'air très bien fait, et le lecteur reconnaissant peut lui donner un petit sou pour l'aider à payer son hébergement et les logiciels utilisés pour les tutos.

    Payants
    Atelier sur la mode : création de patrons avec Illustrator CS6
    : une formation de 2 bonnes heures surtout axée sur le dessin technique.

    Sur CourseCraft, par Melissa Mora : Pattern grading et Creating PDF patterns (en américain coin-coin). On peut regarder la première leçon du cycle "creating PDF patterns" et là aussi, cela m'a l'air très recommandable.
    Edit 07/04/14 : Lauren Dahl a lancé fin mars un cycle de cours payants sur tout ce que recouvre la création de patrons pdf et leur promotion : Creating PDF patterns : from sketch to sale.

    Quelques tutoriels pour d'autres logiciels

    Inkscape :
    A partir des scans d'un patron papier : Creating a pattern in Inkscape

    Quelques logiciels professionnels

    ... réellement conçus pour le patronage et qui coûtent moult pépettes.

    Modaris (Lectra System)
    OptiTex (Corel)
    Vetigraph Expert (Vetigraph)
    Gemini CAD System
    PadSystem (Netsoft Group): canadien
    StyleCAD : australien, très pro. Un exemple vidéo avec Digitizing clothing patterns par Kathleen Fasanella sur Fashion Incubator.
    AccuMark Pattern Design (Gerber)
    Fashion CAD : australien
    Grafis : allemand
    Un lien beaucoup plus complet qui regroupe tout ça

    Tant que les données n'ont pas besoin d'être communiquées en externe et que la finalité est limitée à l'élaboration de patrons, ils ne sont pas indispensables. Mais j'imagine qu'ils doivent représenter un gain de temps non négligeable...

    Il existe aussi quelques logiciels semi-pro, dont quelques-uns sont regroupés dans ce lien; difficile de se faire une idée de leur efficacité réelle, les avis sont très variables. On peut aussi ranger PatternMaker
    dans cette catégorie.

    Du côté du libre

    Un logiciel libre dédié au modélisme de vêtements, Valentina, est en train d'être développé par plusieurs ingénieurs, et une collecte de fonds a été lancée pour soutenir ce projet.

    Quelques livres

    Le dessin de mode avec Illustrator - Kevin Tallon - Editions Eyrolles (2007) : cet ouvrage se présente comme une suite de tutoriels qui permettent au néophyte une première prise en main des outils dont il aura besoin dans Illustrator, le dessin technique de base (tutoriels pour T-shirt, jupe, pantalon, chemise, veste), l'ajout d'ornements tels que les différents types de couture, les mailles, les imprimés, les délavages...
    J'avais commencé à le bosser cet été, et puis je me suis arrêtée au tutoriel de la jupe parce que Kev' nous sort de derrière les fagots une figurine qu'il ne nous apprend pas à dessiner. Ça m'a au moins permis de réfléchir à comment dessiner ma propre silhouette et la retranscrire dans le logiciel, mais ce contretemps a stoppé là mes velléités.
    Le dessin technique de mode, manuel pratique - Basia Szkutnicka - Editions Pyramyd (2010) : se présente comme un répertoire de dessins techniques simples correspondant à différents types de vêtements ou de détails, avec les écueils à éviter. On nous donne d'ailleurs un peu plus de détails sur la fameuse figurine-gabarit de Kevin :)
    Comment dessiner la mode, bases & techniques - Naoki Watanabe - Dessain et Tolra/Larousse (2009) : ouvrage davantage orienté stylisme, avec toute une partie sur comment apprendre à dessiner divers détails anatomiques et poses, puis on retrouve notre chère figurine et des explications sur les manières de faire tomber le vêtement sur elle selon les postures, comment définir le point de vue, dessiner les drapés, rendre les caractéristiques des tissus, adoucir le trait des dessins techniques. La dernière partie est rapidement consacrée à l'élaboration du dessin technique proprement dit, que ce soit à la main seule, ou avec Illustrator à partir d'une esquisse scannée, et se termine sur quelques exemples de dessins techniques.

    Il va sans dire que si vous avez un lien croustillant à partager qui m'aurait échappé, toute remarque est la bienvenue !


    17 commentaires
  • Les explications vont reprendre grosso modo les étapes expliquées dans les Détails de mode à la loupe, en vrai dans le livre ça s'appelle "pli fente doublé", j'imagine que le "pli" c'est pour la relarge de doublure prévue dans le dos.

    Alors ce qui est bien dans ces livres esmod, est qu'à la fin de chaque explication il y a un gabarit avec toutes les pièces nécessaires pour faire une pièce d'étude. Et là j'en ai justement fait une avant de faire n'importe quoi directement sur la veste. Sauf que je me suis grattée un certain temps le crâne pour savoir où concordaient les pièces avant de comprendre... que l'échelle des pièces n'était pas tout à fait la même. Carton jaune ! Donc ne tiquez pas si les pièces du tutoriel à suivre ne concordent pas tout à fait, vous saisirez vite le principe.

    Il vous faut donc un dos G, un dos D, une doublure G, une doublure D (latéralisation ici indiquée à la craie). Sur la pièce finie, le côté G recouvre le côté D.

    Faire une fente doublée

    En pointillés de même couleur : coutures
    En noir: fente ou crantage

    Faire une fente doublée

    Coudre les 2 dos avec points d'arrêt et continuer de fermer la fente à grands points (pour faciliter le travail, ils sont défaits à la fin). Repasser.
    Coudre l'angle G, retourner et repasser.

    Faire une fente doublée

    Assembler les doublures jusqu'au décochement de la fente.

    Faire une fente doublée

    Assembler le bas des doublures et des dos D puis G.

    Faire une fente doublée

    Assembler les côtés dos et doublure D en repliant l'ourlet dos sur l'endroit le long de sa ligne d'ourlet. Cranter et retourner.
    Cranter l'angle de la doublure gauche. Retourner et assembler le côté du dos et de la doublure G jusqu'à l'angle de l'onglet du dos. Il reste donc environ 2 cm de doublure qui ne sont pas cousus.

    Faire une fente doublée

    Basculer la doublure vers le bas, cranter le décochement du dos et de la doublure D, afin de pouvoir coudre les 4 épaisseurs ensemble. Repasser et défaire le bâti qui maintenait la fente fermée.

    Faire une fente doublée

    C'est terminé !

    Application en photo à la fente de manche (sans relarge de doublure):

    Faire une fente doublée

    **********

    Je viens de m'apercevoir que les éditions esmod ont publié un troisième tome de la Grammaire occidentale du vêtement sur les chemises. Tout prosélytisme mis à part, vu l'intérêt que j'ai trouvé aux précédents (sur les pardessus et les pantalons), je crois que je vais tout bonnement me jeter dessus dès que possible.

     


    5 commentaires
  • Voici la démarche que j'ai appliquée pour obtenir le résultat présenté ici

    Seuls les milieux devant et dos sont modifiés.
    Tracer ces deux pièces sur une feuille.
    Pour le milieu devant, tracer la ligne milieu passant par les points qui figurent les boutons.

    Transformation bloomer du bas de la robe Bleuet

    Pour le milieu devant
    1 - Tracer la ligne perpendiculaire au milieu passant par le repère de taille
    2 - Tracer sur la ligne milieu la hauteur du montant d'enfourchure = 1/3 TH     (TH = tour de hanches)
    3 - Tracer la perpendiculaire au mileu passant par le point obtenu, et y placer un point à 1/8 TH
    4 - Tracer sur le milieu le point correspondant à la moitié de la hauteur d'enfourchure
    5 - Dessiner la courbe à partir de ce point en respentant un angle droit et une platitude de 2cm à l'endroit où se rejoignent devant et dos.
    6 - Tracer la parallèle au milieu devant passant par le bas de l'enfourchure. Prolonger le tracé du bas de la robe en restant perpendiculaire au milieu.
    7 - Retracer le bas du bloomer en retranchant une certaine longueur selon que l'on le désire plus ou moins court.

    Pour le milieu dos
    1 - Tracer la ligne perpendiculaire au milieu passant par le repère de taille
    2 - Tracer sur la ligne milieu la hauteur du montant d'enfourchure = 1/3 TH     (TH = tour de hanches)
    3 - Tracer la perpendiculaire au mileu passant par le point obtenu, et y placer un point à 1/8 TH
    4 - En partant de la ligne de taille, tracer sur le milieu le point correspondant à 1/8 TH
    5 - Dessiner la courbe à partir de ce point en respentant un angle droit et une platitude de 2cm à l'endroit où se rejoignent devant et dos.
    6 - Tracer la parallèle au milieu devant passant par le bas de l'enfourchure. Prolonger le tracé du bas de la robe en restant perpendiculaire au milieu.
    7 - Retracer le bas du bloomer en retranchant une certaine longueur selon que l'on le désire plus ou moins court.

    Une fois le devant et le dos assemblés, faire les fronces en laissant un espace sans fronces de 5cm environ de part et d'autre de l'intérieur des jambes. Pour ma part, j'ai tiré les fils de fronces jusqu'à obtenir 5cm d'aisance par rapport à mon tour de cuisse à l'endroit le plus fort.
    J'ai aussi retiré 2cm de longueur au dos, là c'est à chacun de voir selon sa conformation de fessier.

    Il sera nécessaire d'adapter la patte de boutonnage devant puisque qu'elle ne peut plus se prolonger jusqu'en bas. Pour cela, il faut couper une parementure pour la partie où se trouvent les boutonnières.

    **********

    Et, pour terminer, une vignette ‘biquette en croisade contre les anglicismes blogosphériques’

    Transformation bloomer du bas de la robe Bleuet

    Transformation/Modification/Retouche/Adaptation d'un patron
    -
    Altération d'un patron

    La prochaine fois, je vous illustrerai la différence entre un problème et un souci


    3 commentaires
  • Aujourd’hui en test de construction de base de corsage, deux méthodes de patronage pour débutants. J’ai respecté scrupuleusement les mesures prises pour la construction de la base Esmod, base qui par sa qualité me sert de mètre étalon pour le moment.

      * Voici d’abord la célébrissime Teresa Gilewska : Le modélisme de mode – Volume 1, Editions Eyrolles (2008) 

    La curiosité aiguillonnée par les difficultés rencontrées par Vanessa sur T&N, j’ai essayé de faire une petite revue de blogs pour voir qui y trouvait son bonheur, mais c’est assez difficile de trouver des témoignages détaillés. En voici tout de même deux : d’abord blade runneuz qui ne semble pas y avoir rencontré d’embûche, et samia création, qui est un peu gênée par le fait de construire rectangle de base du patron à partir du tour de poitrine et non du tour de hanches, mais qui est parvenue à contruire un patron de robe en ajoutant 5cm à la longueur taille dos.

    J’ai réservé la méthode à la bibliothèque de Paris, mais vu que les emprunteurs précédents font de la rétention, je l’ai emprunté à la bibliothèque sororale (un bien joli mot, qui ne veut pas dire « mange des sureaux par la bouche ») dès que j’en ai eu l’occasion.

    ERRATUM 22/05/13: j'ai refait le devant gilewska car je m'étais plantée dans la mesure taille-épaule. Et l'emmanchure est encore plus petite à présent.

    Gillian et Teresa sont dans un bateau  dos fond corsage esmod & gileska

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                Différences notables (points fixes : lignes milieu et point de recoupement des lignes d'épaule à l'encolure) :
          - pente d'épaule devant plus accentuée
          - encolure devant plus profonde
          - bas d'emmanchure plus haut
          - longueur d'emmanchure dos beaucoup plus réduite et courbe de son tracé beaucoup moins accentuée
             (l. emmanchure esmod : devant 20cm, dos 21cm / gilewska : devant 19cm, dos 16.5cm)

    Il me reste à ajouter les pinces poitrine et d'épaule dos, mais comparé à celle obtenu avec la méthode Esmod le placement de l'emmanchure et le dessin de l'emmanchure dos sont vraiment pourris. Le livre semble satisfaisant pour l’explication des transformations, mais ce n’est pas pour ça que je suis venue. Recalé.

      * Et trouvée par hasard chez Gibert jeune alors que je cherchai un Jaque ou un Chiapetta en goguette, Pattern cutting made easy – a step by step introduction, Gillian Holman, Anova Books (1997)

    Méthode sans rapporteur et en anglais, qui comme Gilewska, part de la taille et non des hanches. Propose jupes, corsages, quelques cols, manches, bases de veste et pantalon. Les dessins sont faits à la main. Construction de la base corsage avec pince poitrine et aisance inclues d’emblée.

    Devant base corsage avec élargissement esmod & holman Dos base corsage avec élargissement esmod & holman

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                 Différences notables :
          - pas de traditionnel 1cm ôté du 1/4 dos pour le mettre devant
          - pince poitrine beaucoup moins ample (alors que la pince taille est identique)
          - emmanchure dos un peu moins creusée
          - la ligne de taille remonte d'1,5cm sur les côtés

          [- ligne poitrine 1,5cm plus basse mais là c'est une erreur de calcul de ma part, normalement c'est ok]

    Je rencontre exactement le même problème que chez Gilewska avec un alignement carrure dos/pointe d’épaule. Sur les autres points ça a meilleure tête. Pas de secret : il y a davantage de mesures à prendre que chez gilewska.
    Quelques incompréhensions toutefois sur la cohérence des mesures. Par exemple à la page des mesures à prendre sur soi, la différence de hauteur entre encolure milieu devant et encolure épaule est estimée à 10cm, contre 8cm une fois calculé pour la construction, pour le dos cette différence est estimée à 5cm contre 2cm imposés pour la construction. La profondeur d'emmanchure (= à la verticale) estimée pour une taille 40 est de 20cm sans l'aisance, ça fait beaucoup aussi (j'ai pris 18,5cm, cette mesure n'étant pas demandée dans la méthode Esmod). Perplexité.

      * J’ai aussi feuilleté Couture – Créer ses patrons – Conception/Adaptation/Modification, Jo Barnfield & Andrew Richards, Editions Eyrolles (2013)

    Le format, la mise en page et les modèles finis présentés sont très attractifs, et à première vue, les modifications de patrons sont bien expliquées visuellement. Grosse lacune du livre : on n’explique pas comment faire son patron de base; une page avec les mensurations standard, une page avec l’allure d’un patron de base, et voilà la chenille qui redémarre en embrayant direct sur les modifications. Vaseline à la charge de l’aimable clientèle.

    Conclusion : je trouve ça dommage de proposer des méthodes simplifiées sous prétexte qu’elles ne sont pas à destinations de professionnels. Partant du principe que si tu t'y mets c'est parce que t'en as marre de bidouiller des patrons existants, mieux vaut partir d’un maximum de mesures précises, quitte à passer plus de temps sur la construction du patron, et avoir le minimum de modifications hasardeuses à faire pour obtenir un patron fidèle à sa morphologie. Plus il y a d'approximations arbitraires (par ex : pince de 4cm chez Holman, pente épaule 26° chez Gilewska), plus on a de risque d'obtenir un patron mutant.


    6 commentaires
  • Suite des explications de la construction du haut du corsage, en synthétisant celles du livre.

    Emmanchure Dos

    AA1 = 1/4 TH -1       JJ1 = 1/4 TP          N1 est l'intersection de A1J1 avec la ligne de taille
    Dessiner M1 tel que M1N1 = 1/4 valeur galbe côté (ça dépend du TT, ici mettons 1 cm)
    Dessiner J2, sur le prolongemenr de M1J1 tel que M1J2 = [(DF+CE)/4] + 2   (CE= milieu encolure-milieu taille devant)
    Dessiner l'emmanchure dos passant par L3, L1 et J2.

    Construction d'emmanchure méthode Esmod dos

     

    Emmanchure devant:

    Construire I2 de la même façon que J2 pour le dos (c'est pas dessiné, mais on a BB1 = 1/4 TH + 1 et II1 = 1/4 TP + 2)
    Remonter P en P3 de 2cm.
    Placer P1 tel que C2P1 = 1/2 longueur épaule
    Construire la pince poitrine à partir de P1 et P3, avec P1P2 = 1/12 TP et P3P1 = P3P2
    Prolonger C2P1 avec la pince fermée. Sur ce prolongement, dessiner C5 tel que P2C5 = 1/2 longeur d'épaule
    Prolonger la ligne de carrure devant avec la pince fermée. Y dessiner K1 tel que KK1 = 1/2 carrure devant
    Dessiner l'emmanchure devant passant par C5, K1 et I2.

    Construction d'emmanchure méthode Esmod devant

    Théoriquement, le tour d'emmanchure obtenu pour une taille 40 est 40.5cm.
    J'ai décrit ici les modifications que j'ai du apporter à mon patron de base une fois tracé (que le devant en fait) pour qu'il ait une tronche harmonieuse.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique